Tarification, investissements : Les vraies priorités des usagers

Conférence de presse du 20/11/2014
Transports franciliens : quelles sont les vraies priorités ?

Passe Navigo à tarif unique : une fausse bonne idée, surtout dans le contexte actuel

Le conseil régional envisage de mettre en oeuvre le tarif unique du passe Navigo en 2015 sur la base de 70 € par mois. Cette mesure nécessite de trouver environ 500 M€ de recettes supplémentaires chaque année. Mais, dans le contexte budgétaire difficile actuel, alors que des financements complémentaires sont nécessaires par ailleurs, est-ce une priorité ?
En première approche, on peut penser qu’une association comme la nôtre devrait approuver une baisse de tarif qui va bénéficier aux usagers les plus éloignés de Paris. Mais une analyse plus poussée nous montre que ces derniers ont avant tout besoin de meilleures conditions de transport.

En effet, nous constatons tous les jours qu’il y a des priorités incontournables :

Saturation, vétusté, retards, manque de trains, manque de liaisons banlieue à banlieue : les transports franciliens ont besoin d’investissements massifs. Malgré les discours rassurants, nous constatons que de fortes incertitudes pèsent sur le financement du Nouveau Grand Paris (abandon de l’écotaxe, abandon de la taxe de séjour régionale additionnelle). D’ores et déjà plusieurs projets sont bloqués ou vont l’être faute de financement (voir Fiche 1 en PJ).
De plus nous insistons sur le besoin de nouveaux investissements pour faire face à la saturation qui touche de nombreuses lignes, notamment les RER et les tramways (voir fiche 2)
De même, en ce qui concerne le budget d’exploitation du STIF, nous sommes très attachés à la poursuite des renforts d’offre, notamment sur les réseaux de bus de banlieue. Par ailleurs, la mise en service du Grand Paris Express et d’autres projets franciliens va accélérer la croissance des dépenses de fonctionnement dans des proportions importantes (plus d’ 1 milliard d’Euros d’ici 10 ans).

Par ailleurs, en matière tarifaire, nous demandons en priorité des mesures en faveur des usagers non abonnés qui sont les plus pénalisés. Voir notre analyse Fiche 3.
Notre position est tout sauf théorique : les remontées que nous avons des usagers nous indiquent clairement que ce n’est pas le tarif actuel des abonnements qui pose problème, mais bien tous les problèmes cités plus haut.

Dans ce contexte, il faut très certainement des financements nouveaux pour les transports franciliens. Nous demandons qu’ils soient affectés aux priorités ci-dessus et, qu’en parallèle une réflexion soit relancée sur une tarification plus intelligente à moyen terme.

PDF - 648.9 ko
Dossier de presse AUT - vraies priorités

jeudi 20 novembre 2014

Messages

  • M Marc Pelissier , Président de la FNAUT d’Ie de France.
    Oui très étonné de la position que vous avez prise de rejeter le tarif unique Ile de France.
    C’est à croire que les usagers, membres de l’association, habitent pour le plus grand nombre Paris( c’est mon cas), ou sa très proche banlieue. Je doute par contre que vous ayez "sondé" les usagers de la lointaine banlieue.
    Vous exposez en réalité plus un point de vue politique ( dont vous avez librement le droit) ,qu’un point de vue de dirigeant d’une association d’usagers.
    T Hamoniaux.

    • Précision pour M. Hamoniaux : notre association reste indépendante de tout parti politique. Elle a déjà eu l’occasion par le passé de soutenir certaines demandes de J-P Huchon (notamment son plan de mobilisation pour les transports dès 2009).
      Cependant, dans le cas présent, après échanges au sein du conseil d’administration, il nous apparait très majoritairement que le passe unique serait préjudiciable aux usagers, et en particulier à ceux de grande couronne qui ont le plus besoin d’une amélioration de la qualité de service et d’un renforcement de l’offre de transport.

  • J’adresse ce jour à Mr Jean Paul Huchon un courrier pour lui faire part de mon désaccord sur la passe unique à venir.

  • La tarification unique sur l’ensemble de l’Ile-de-France va dans le bon sens, à l’heure du Grand Paris. Le montage financier a été trouvé, en terme de fonctionnement. Le passage à un tarif unique présente également un intérêt social quand on voit le coût de la vie de plus en plus élevé en Ile-de-France. Le pass Navigo unique, cela favorisera aussi les déplacements sur l’ensemble de la région, ce qui constituera un levier de croissance économique. Cela permettra aussi d’atténuer la barrière "Paris/Banlieue".

    Dernier détail : vu l’état des TC en IDF dans certains secteurs, une réduction des prix parait un geste commercial cohérent !

    Je pense qu’au sein de votre structure, il y a une confusion entre dépenses de fonctionnement et d’investissement...

    Il faut bien entendu investir massivement sur l’ensemble de la région, notamment sur les 16,17,18 du Grand Paris que vous ne jugez pas prioritaires : allez travailler ou vivre en Seine-Saint-Denis. Vous changerez d’avis...

    La baisse des tarifs n’est pas incompatible.

    Vos modèles ne sont plus en phases avec la réalité de la région d’aujourd’hui.

  • Peut on prendre une decision qui coute 500m sans etude d’impact et sans concertation ?
    On ne sait pas d’ou vient l’argent !
    Il parait que la dette augmente très vite.

  • Un autre argument qui va dans votre sens : le fait que les familles nombreuses n’ont pas de tarif réduit sur le pass navigo.
    De façon générale, la démarche pour obtenir la carte famille nombreuse est payante et peu pratique (dossier à envoyer à la SNCF en autant d’exemplaires qu’il y a de membres de la famille !) : il y aurait là une mesure de simplification à faire au niveau de l’IDF voire au niveau national.

  • Retraité à 61 ans 1/2, je n’ai plus le remboursement de la moitie de mon abonnement, J’utilise moins les transports qu’un salarié, j’habite Paris, je vais devoir payer 70 € jusqu’à 65 ans.Oui, c’est étrange, mais à Paris pour avoir droit à la carte améthyste c’est une des conditions. ( je croyais qu’ils étaient pour la retraite à 60 ans )

  • Ce que je vois dans tout ça au 2 janvier 2015, c’est que le Navigo zone1/2 est passé à 70€ sans que rien d’autre ne soit prévu pour la banlieue. Personnellement, j’étais prête par solidarité à voir augmenter mon tarif si cela bénéficiait à ceux qui viennent de loin car ils n’ont pas les moyens d’habiter la capitale. Là, je me sens vraiment flouée et très en colère.
    Soit l’idée d’origine est bonne et on la met en place, soit elle n’est pas réaliste et l’on s’abstient.
    Au delà d’être berné une fois de plus, cela ne va pas encourager les parisiens à prendre les transports en commun plutôt que leur véhicule personnel d’où plus de circulation et plus de pollution.
    Enfin quand je vois la qualité des transports en commun ; métro sale et rames bourrées, multiplication des incidents techniques par manque d’entretien, attente des autobus souvent interminable, je ne suis pas surprise que les incivilités augmentent, que certains préfèrent payer de temps en temps une amende plutôt que 770€ par an. Et ce n’est pas les hordes de contrôleurs cachés dans les recoins des couloirs qui vont y changer grand chose. Il serait préférable de reconvertir leur emploi vers l’accueil du public qui disparait au profit de la machine.
    Moi qui prend les transports parisiens depuis 56 ans sans jamais avoir "truandé" une seule fois, je commence à me demander si je ne suis pas complètement idiote. Citoyen responsable, oui .... mais à quel prix et pour quel résultat.

  • le stif parle de tarif unique pour le pass navigo a 70 euros
    avec dezonage quand est il du billet mobilis qui fonctionne
    en plusieurs zones je suis retraite et il m’arrive de prendre
    les transports 1 fois par semaine en grande couronne
    5 zones cela represente plus de 16 euros merci d’avance
    de me repondre a ce sujet si vous avez des informations

  • pour les usagers occasionnels comme moi il serait grand temps de remettre a plat tous les titres de transports en IDF
    est il normal quand metro on puisse aller jusqu’en zone 3 avec un simple billet ticket+ tandis en RER ou transilien il faut un billet suivant la zone ex a la defense a vincennes a saint denis etc je dis que c’est du vol manifeste de meme quand on prends le train ou le RER on nous inclus dans le billet le metro et on ne peut pas prendre le bus dans paris il serait grand temps que le STIF remettre tout a plat dans les transports mreci d’avoir une reponse et de trasmettre mon message au
    STIF merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.