Saturation du T5 : des investissements incomplets pour répondre aux besoins des usagers

Communiqué de l’AUT Plaine commune, partagé par l’AUT IDF :

Le Syndicat de Transports d’Île-de-France (STIF) a décidé le 1er juin 2016 de ne commander que 4 rames supplémentaires (cf article du Parisien) pour renforcer le parc actuel de 15 rames. Un renfort est indispensable pour accroître la fréquence du tram T5 qui relie Saint-Denis / Garges-Sarcelles) et répondre à la progression continue de sa fréquentation, qui atteint déjà 53 000 voyageurs par jour contre une anticipation voisine de 30 000. L’accélération des rotations jusqu’à une rame toutes 4 minutes 30 au plus fort des heures de pointe depuis septembre 2015 atteint aujourd’hui les limites du parc disponible.

L’AUT de Plaine commune regrette que ce renfort de 4 rames soit fractionné avec seulement 2 rames de plus en circulation en 2018. En effet, les travaux de réaménagement du site - pourtant inauguré il n’y a que trois ans - pour avoir deux places supplémentaires de stockage des rames ne pourront être achevés qu’en 2019. S’il n’y a pas de nouveau retard, il faudra donc attendre quatre ans (début 2020 !) pour que les 2 autres rames soient mises en service !

Nous déplorons par ailleurs que le STIF n’ait pas acté la création d’un troisième quai, réservé à la descente des voyageurs, aux terminus. Alors que les rames sont déjà souvent ralenties avant d’entrer au terminus, en particulier à Saint-Denis, ce quai supplémentaire serait très utile pour conforter la régularité de la ligne. Pour assurer une fréquence plus élevée, sa réalisation est indispensable avant la livraison des nouvelles rames.

Enfin, il nous semble nécessaire d’avoir une vision au-delà de ces mesures d’urgence pour remédier à la forte sous-estimation initiale du trafic du T5. En effet, il a été choisi à l’origine d’utiliser les rames STE 3 de 25 mètres, le plus petit modèle de la gamme, alors que d’autres lignes comme le tram T6 utilisent des modèles plus grands. Par ailleurs, des rames plus longues éviteraient de saturer les carrefours routiers avec une fréquence trop importante de trams trop petits aux feux tricolores. Nous demandons donc au STIF et à la RATP d’étudier l’utilisation de rames de plus grande capacité et d’anticiper une inévitable extension du centre de remisage en acquérant rapidement la réserve foncière encore disponible sur le site de remisage de Pierrefitte.

samedi 11 juin 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.