Respect des aménagements bus à Paris : notre courrier à Anne Hidalgo

Le bon fonctionnement du réseau de bus parisien est entravé notamment par un stationnement anarchique. C’est pourquoi nous avons adressé à la Maire de Paris début septembre le courrier ci-dessous.

"Il y a un an est entrée en vigueur une réforme des services municipaux de la Ville de Paris en charge de la prévention et de la protection de l’espace public, qui s’est traduite par la création d’une « brigade de lutte contre les incivilités » agissant dans le cadre d’une nouvelle Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection.

Parmi les incivilités sanctionnées devait figurer « l’entrave à la circulation des piétons et/ou des véhicules ». Nous nous sommes alors félicités de cette excellente intention exprimée, pensant qu’elle aurait un impact positif sur le fonctionnement des bus parisiens : ceux-ci figurent en effet parmi les principales victimes des multiples entorses à la règlementation en matière de circulation et de stationnement. Or, les abus n’ont pas cessé, pour ce qui est notamment de l’utilisation illicite des couloirs réservés et du stationnement aux abords des arrêts de bus empêchant leur accostage au bord du trottoir. L’insuffisance de couloirs protégés et de répression des comportements illicites contribue largement au fait que les bus ne dépassent guère 10 km/h de vitesse commerciale.

Et pourtant, les transports en commun de surface, au même titre que le métro, constituent un élément essentiel dans la construction d’une alternative à l’usage excessif de l’automobile non utilitaire. C’est pourquoi nous aimerions que la Ville leur accorde la même attention que celle qu’elle accorde – fort justement – à la marche et au vélo. La restructuration en cours d’étude du réseau de bus, qui devrait prendre effet dans un an, n’aura d’intérêt qu’à cette condition.

Ceci nous amène, Madame la Maire, à souhaiter que la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection, dans le cadre de sa mission de lutte contre les incivilités, mette en place des équipes mobiles, visibles et présentes dans tous les quartiers, chargées de faire respecter les règles d’usage de la voirie, que ce soit sur les trottoirs, les bandes cyclables, les couloirs réservés ou les abords des arrêts d’autobus. "

mercredi 20 septembre 2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.