Prolongement du RER E à l’Ouest, adaptations nécessaires à l’Est : Il faut enfin débloquer les crédits nécessaires !

Communiqué du 4 février

Le projet EOLE, prolongement du RER E à l’ouest, attend son protocole de financement global (3300 M€) depuis 2014. En l’absence de celui-ci, les principaux travaux n’ont toujours pas pu démarrer et il est désormais clair que l’objectif de mise en service en 2020 jusqu’à Nanterre ne sera pas tenu.

L’Etat serait sur le point d’annoncer le bouclage du financement d’EOLE via une nouvelle contribution de la Société du Grand Paris d’environ 500 M€. Si cette décision est confirmée, l’AUT s’en félicite, tout en regrettant le temps perdu.

Cependant, il est également indispensable de financer des investissements sur la partie Est du RER E, notamment pour ne pas accentuer le déséquilibre francilien entre l’ouest et l’est. Cela concerne essentiellement la nouvelle gare de Bry-Villiers-Champigny (correspondance ligne 15 sud) et un renforcement de la capacité offerte. Une participation complémentaire de la SGP, elle aussi de l’ordre de 500 M€, apparait pleinement légitime puisque la SGP est à l‘origine du besoin de la nouvelle gare.

Illustration : le prolongement ouest du RER E

jeudi 4 février 2016

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?