Les usagers critiquent le nouvel abribus parisien

L’association des usagers des transports reçoit régulièrement des plaintes contre les nouveaux abribus que la Ville de Paris met en place à l’occasion du renouvellement pour 15 ans du contrat avec JC Decaux.

Premier grief : sur l’abribus standard , sauf exceptions le fond n’est pas fermé sur le quart gauche de sa largeur : l’abribus est ainsi ouvert à la pluie et au vent. La raison invoquée est que "cela facilite l’accès" : mais l’absence de paroi latérale à droite permet à tous – y compris aux fauteuils roulants - d’accéder facilement à l’abri. Ce raisonnement est donc totalement incompréhensible.

Deuxième grief : le plan des lignes de bus parisiennes, qui existait au dos des anciens abribus, a disparu. Il y a pourtant de la place sur le fond. Est-ce une bonne manière d’inciter à prendre les transports en commun que de supprimer le plan des bus ?

Troisième grief : le large écran apposé au fond, sur lequel sont affichées des informations sur le temps d’attente, est peu lisible : le contraste est insuffisant, et il n’est pas anti-reflet.

Ces défauts sont d’autant plus regrettables que par ailleurs des améliorations sont appréciées : un accoudoir planté sur le banc sert d’appui pour se lever ; les informations affichées sur le panneau accolé à droite sont claires et bien conçues (plan des arrêts de bus aux alentours, plan(s) de ligne, horaires de passage, parfois un plan du réseau dans le secteur avoisinant ; le plan du réseau Noctilien est par contre peu lisible).
Au dos, un plan de quartier avec deux cercles concentriques "5 minutes" et "10 minutes" matérialise les distances à pied à partir de l’abri ; enfin, l’indication BUS, le nom de la station et le(s) numéro(s) de ligne, portés par un grand mât, sont visibles de loin. Il s’y ajoute quelques gadgets, comme une prise USB.

Dommage, dans ces conditions, que l’architecture de l’abri ait été confiée (sans concours) à un artiste marseillais dont il est peu probable qu’il ait jamais utilisé les bus parisiens en hiver. Dommage surtout que les usagers et leurs associations n’aient pas été consultés : l’invitation faite au peuple à s’exprimer individuellement par Internet après que les choix fondamentaux ont été faits n’est que de la démocratie de façade.

Le nouvel abribus parisien ? Doit mieux faire, et nous sommes prêts à y contribuer. L’AUT a adressé une demande dans ce sens à Monsieur Christophe Najdovski, maire-adjoint chargé des Transports, de la Voirie, des Déplacements et de l’Espace public.

JPEG - 146.3 ko

mercredi 6 mai 2015

Messages

  • Je rajoute un point négatif : le temps d’attente qui s’affiche sur le mat est une bonne idée mais il n’est visible que d’un seul côté ! C’est idiot !

  • Il faut absolument fermer l’arrière des abris, quitte à allonger la toiture pour permettre aux fauteuils roulants et aux poussettes d’être abrités en attendant de pouvoir monter par la porte arrière du bus.
    A noter, que le vent s’engouffre également au niveau des pieds, en passant sous la cloison en verre.
    Évidemment, il faut un plan du réseau sur chaque abris bus, la difficulté étant bien de trouver la succession de bus menant à destination.
    Quant aux banquettes, il serait préférable qu’elles soient dans un matériau plus foncé et moins salissant.
    Enfin, pourquoi ajouter un mât séparé de l’abri ? Je croyais qu’on souhaitait diminuer le nombre de mobiliers urbains sur les trottoirs (dans certains cas, le mât est d’ailleurs intégré à l’abri). Ne risque-t-on pas d’y voir s’accrocher des vélos et des motos ?

  • 1. Je tiens à vous remercier INFINIMENT de vos protestations.
    2. J’ai envoyé plusieurs courriels à la mairie de Paris et n’ai obtenu que des réponses de "circonstance".
    3. J’ai également écrit aux coordonnées de la société installant les abribus qui ne m’a jamais répondu ; la mairie m’a d’ailleurs confirmé que leur site ne fonctionnait pas.

    Agée de 55 ans, née à Paris, résidente depuis lors, n’ai jamais été consultée.

    Je vous adresse par courrier séparé copie des échanges de mails avec la mairie de Paris et suis à votre disposition pour soutenir votre démarche.

    Avec tous mes remerciements et mes meilleures salutations,

    Laurence Artaud
    118 avenue Félix Faure, 75015 Paris
    06 13 23 64 32

  • haro sur les responsables des nouveaux abri-bus , laids , sûrement très chers , inconfortables surtout en hiver et par temps de pluie ou de neige !

  • Merci de signaler les nombreuses réclamations d’usagers de bus parisiens.
    Je les approuve naturellement, mais je me permets d’y ajouter mes propres réflexions :
    - Les anciens abris étaient fermés sur 3 côtés. Les nouveaux n’ont qu’un seul panneau perpendiculaire au fond sur la gauche.
    - Il est faux de dire que le toit des nouveaux est plus grand que celui des anciens. Ceux-ci étaient rectangulaires et les nouveaux sont ovales, et offrent donc moins de surface. Quand on veut regarder le panneau de droite indiquant les trajets des bus, on n’est nullement à l’abri.
    - A quoi servent les boutons sur la tranche du panneau de droite avec les numéros de bus, au-dessus de la prise USB ? Comment utiliser cette prise USB sinon en tenant le téléphone à la main et en étant sous la pluie ?
    - Pourquoi quelques rares abris comportent un fond totalement fermé, et pas tous ? Cela montre que c’était parfaitement faisable.
    - Quand on arrive sur la droite des abris, on voit de loin le poteau avec les n° des bus, mais quand on arrive par la gauche, le toit empêche de les lire. Sur les anciens abris, les n° étaient écrits en petits chiffres, mais figuraient des deux côtés.
    - Il est faux de dire que les nouveaux bancs sont plus grands que les précédents. C’est le contraire.
    - Pourquoi ne pas mettre un réceptacle pour les tickets ? Cela éviterait de les jeter sur la voie publique. Et un cendrier, pour que les voyageurs ne jettent pas leur mégot allumé dans le caniveau avant de monter dans le bus.
    Bref, et je vous rejoins : une fois de plus, les usagers n’ont pas été consultés, et les concepteurs n’ont vraisemblablement jamais attendu un bus parisien quand il pleut, neige ou vente.
    Conclusion : peut-on espérer une amélioration ou devrons-nous supporter ces abris scandaleux pendant 15 ans ?
    Merci pour votre réponse.

  • L’abri ouvert : un seul but, empêcher les sans abri d’y trouver refuge

  • Les anciens abribus dans Paris étaient pratiquement neuf et préservaient de la pluie car ils avaient des vitres de protection des deux côtés. De plus, Il y avait plus de place pour s’asseoir ce qui permettait aux personnes âgées de rester assises, c’est de l’argent gaspillé.
    Mis à part l’esthétique et la prise recharge clef USB on a l’impression que l’utilisateur ne compte pas. Il en est de même pour l’affichage du temps de passage entre deux bus en fonction de l’heure de la journée qui n’est pratiquement pas respecté, c’est décourageant. Avec cela on voudrait privilégier les transports en commun !

  • Je suis bien d’accord avec tous les usagers du bus qui sont très déçus !
    Il est clair que les concepteurs n’ont jamais pris un bus à Paris, surtout en hiver, car on est exposé au vent et à la pluie contrairement aux anciens .. et on se fait un torticolis à vouloir lire le panneau extérieur !!!
    C’est lamentable, quel gâchis d’argent public !!!
    Et nous ne pouvons pas nous consoler avec les horaires des bus , attente, déviation, suppression de bus archis-bondés !!!

  • Depuis l’installation des nouveaux abribus, à chaque fois qu’on prend le bus, on entend des voyageurs se plaindre des désagréments subis même lors d’une courte attente. Si peu efficace pour abriter les usagers parisiens contre le mauvais temps en avril et mai, peut-on attendre de ce nouvel abribus une protection contre les intempéries d’hiver ? Les concepteurs n’ont tenu compte ni des variations du climat parisien ni des besoins de l’usager moyen par temps de pluie, vent, froid ..

  • Je pense que l’arête du panneau arrière en verre peut être dangereuse pour un enfant ou une personne pressée. Suis-je excessivement prudente ?
    Sinon, je suis d’accord avec la plupart des griefs énoncés : bancs plus courts, illisibilité des infos, courants d’air.
    De l’argent gâché

  • Serait-il possible de connaitre les noms des responsables (organismes, individus, adminisitrations) de ces choix aberrants ? Et sur quels critères ces choix ont-ils été faits ? Quel est le coût de ces abribus ?
    Il est inadmissible de prendre des décisions irresponsables, et c’est à faire savoir au plus haut niveau, et à une large échelle.

  • Tout simplement scandaleux ! En dehors du prix payé par le contribuable et de la qualité des anciens abribus qui ne justifiaient pas de remplacement il va maintenant falloir payer le médecin, les médicaments et arrets de travail pour rhume à répétition ! Aucune protection contre le vent ni la pluie et une très grande colère ! Les concepteurs n’ont jamais eu à prendre le bus et vivre le stress vécu au quotidien par ceux qui subissent la fatigue et les transports en commun.! Remboursez nous et faites rapidement le nécessaire pour nous protéger des intempéries ! Merci.

  • Habitante de la Porte d’Italie, Paris 13ème arrondissement, je voudrais dire ma colère et ma déception concernant
    ces nouveaux abris-bus :
    exemple : celui de l’arrêt Porte d’Italie/Hélène Boucher - bus de la ligne 47
    on nous a fait un "abri-bus" qui
    1) n’abrite rien, ni personne - pas de panneaux protecteurs
    2) un banc pour à peine 2 personnes !!
    alors qu’à cet arrêt, il y a à toute heure de la journée au moins 10 à 15 personnes qui attendent le bus
    dont beaucoup de personnes fragiles et âgées.........
    vraiment, qui prend de telles décisions........ des gens qui eux ne prennent JAMAIS les transports
    en commun.......
    et cette ligne de bus 47 qui fonctionne toujours aussi mal........!!!!!

  • Les associations d’usagers n’avaient pas été plus consultées pour ces abris sur les quais du RER B (sud)
    Ces abris, avec un toit horizontal, en verre ... mais le verre est dans un chassis qui forme cuvette. Donc, très vite ces cuvettes à fond de verre se remplissent de cochonneries jamais nettoyées bien évidemment. De toute évidence, un défaut majeur de conception, un toit horizontal en verre est une ineptie ! A Massy-Palaiseau, l’un de ces abris a été installé dans une légère cuvette sur le quai : il arrive qu’il y ait 2 cm d’eau dans l’abri !

  • Ces nouveaux abri-bus cumulent toutes les erreurs et imperfections

  • place Monge a paris 5eme, l’abri bus a été changé pour un ridicule panneau sans siège ni coupe vent,
    l’attente est assez importante et les personnes âgées ne peuvent plus s’assoir, je me demande qui décide de ces implantations j’ai contacter la Ratp qui me renvoi au service technique de la Mairie

  • je voudrais exprimé mon vif mécontentement au sujet du nouvel arrêt du bus 67 situé place d’italie en direction de la porte de gentilly. L’abri bus a été supprimé et est purement et simplement remplacé par un poteau !
    Ce n’est pas acceptable pour l’usager.En ce qui me concerne, je boycote dorénavant cet arrêt et cela, définitivement !
    je remercie l’association de faire remonter cette absurdité auprès de la personne compétente en matière de transport collectif.

  • Bonjour, ces abribus sont épouvantables, laids, ne protégeant ni du vent ni de la pluie, les panneaux sont trop courts (ils s’arrêtent à 60 cm du sol on se prend le vent coulis dans les jambes), c’est ouvert derrière (on se prend le vent dans le dos) c’est ouvert sur la gauche (on se prend le vent de gauche)....celui qui a fait ça ne prend visiblement JAMAIS le bus, les voyageurs n’ont pas été consultés, quand on se plaint à la Mairie de Paris ils nous répondent"Nous avons décidé...." et nous usagers nous avons décidé que ces abribus sont horribles et doivent être améliorés c’est quand même nous qui prenons le bus et payons ces horreurs avec nos impots locaux. Quelle honte de voir ça, en province, en banlieue (Charenton par ex) les abribus sont parfaits, pourquoi nous Parisiens somme nous non seulement mal servis mais aussi méprisés par la Mairie de Paris qui trouve les abribus très bien et semble penser que nous sommes juste des raleurs !! Quand on ecrit à JC Decaux ils ne répondent pas...merci de dire à MMe Hidalgo que ses abribus on n’en veut pas (où alors drolement améliorés) et on veut dire ce que l’on souhaite cette fois, pas de décisions prises sans les usagers Peut être que vous ils vous écouteront ? Si vous faites une pétition contre ces abribus merci de me l’envoyer je la signerai avec joie. Bon courage et merci de votre aide

  • Peut on penser une plainte pour insulte ?
    hier, sur Twitter le service client RATP a répondu à mon message signalant qu’il pleuvait dans l’abri du 69 à beaumarchais que le conditions climatiques étaient "particulières "
    il y a t’il une action judiciaire prévue contre ces abris ?
    cordialement
    amelie .

  • Bonjour,
    Comme beaucoup je pense que ces abris bus ont beaucoup de défauts, par exemple aujourd’hui ou il pleut beaucoup , ont a peine la place de ce mettre a l’abris il faut rester "collé" contre les vitres pour être a peut près à l’abris et pour les bancs c’est pas mieux il n’y a qu’une place au milieu qui soit protégée, j’ai remarqué aussi que très souvent les bancs sont très sales et jamais nettoyés, je prends le bus tous les jours et je ne trouve pas de progrès avec ce changement d’abris bus.

  • Dans certaines villes , on serait content d’avoir les mêmes abri-bus , quand on voit l’état des abri-bus en banlieue ....

  • Bonjour,
    Sur la ligne 62, depuis l’installation il y a 4 mois du nouvel abribus à l’arrêt René Coty, direction Porte de Saint Cloud, l’affichage de passage des bus n’a jamais fonctionné.
    L’avantage pour les usagers est nul, on est mal abrité du vent et de la pluie et il n’y a pas d’affichage de passage des bus.
    Il est dommage d’avoir dépensé autant d’argent pour un tel résultat.

  • A certains abris de bus pas d’information sur le temps d’attente et de plus certains numéros de bus ont été oubliés.

  • Bonjour,
    Je déplore également la laideur, la non ergonomie et la saleté de ces nouveaux abribus, qui n’abritent pas.
    De plus, certains arrêts de bus ont été déplacés de plusieurs mètres (bd saint michel, arrêts luxembourg et les écoles du 38 ), sans concertation avec les voyageurs. Ils sont désormais éloignés du rer et des autres arrêts de bus, au milieu de... rien.

  • j’enrage contre les nouveaux abribus parisiens, laids et prétentieux et qui ont dû coûter très cher.
    Les anciens qui étaient encore en très bon état étaient plus pratiques :
    - arrêt de bus 39-70-89 Vaugirard-Volontaires, avant sur le banc on pouvait s’assoir à 3/4 maintenant on ne tient plus qu’à 2 et en plein vent car les panneaux protègent très mal et que l’on ne nous serve pas que c’est mieux pour les fauteuils roulants, c’est faux !
    - arrêt de bus 39-70-89 Lecourbe-Volontaires, le panneau indicateur des horaires ne fonctionne pas, alors qu’il fonctionnait très bien dans l’ancien modèle, l’arrêt a été reculé de 150 m, et il s’est fortement rapproché de l’arrêt précédent qui n’est plus qu’à 150m, pour quelle raison stupide ?
    ces abris bus sont nuls et pas pratiques et quid du prétexte d’amélioration parce qu’on y trouve des prises USB ou de recharge de téléphone (paraît-il), on ne prend pas le bus pour recharger son téléphone !
    et c’est à cela que servent les impôts locaux ?
    Tout cela est grotesque !

  • Le Compteur des passages du bus 63 direction Gare de Lyon à l’arrêt Bac René Char ne fonctionne plus depuis 2 semaines.

    bien cordialement

  • Pas d’affichage des prochains passages dans l’abribus PC1 porte dauphine direction Garigliano, plus de 4 mois après son remplacement !!!

  • Encore un mauvais point (et de taille !) : on a oublié d’annoncer les arrêts du 95 place du 18 juin et à st Placide !
    peut-être ailleurs aussi et pour d’autres bus ....pourquoi pas !

  • Je vous signale que dans au moins 2 arrêts de bus vous avez fait erreur.Il s’agit des arrêts Pont Neuf-Quai du Louvre et Châtelet et, apparemment, vous n’êtes pas pressés d’y remédier. Pour le bus 75, à l’arrêt Châtelet sur le Quai, dans un abribus il y a un tableau indiquant les temps d’attente. Or, l’arrêt et la signalisation se trouvent deux abribus plus loin. Personne n’a donc vérifié que le tableau et l’arrêt du bus soient en concordance dans le même abribus comme pour les autres bus ?? Même chose à l’arrêt Pont Neuf-Quai du Louvre...
    Pour le bus 38, à l’arrêt Luxembourg, pas de banc dans l’abribus dans le sens Porte d’Orléans-Gare du Nord. Pourquoi ? Dans l’autre sens, quand les travaux seront terminés, je vous demande de prévoir un banc dans l’abribus.
    Merci de me répondre et de m’indiquer la date des travaux.
    Une contribuable et usagère de la carte Navigo.
    Francine Le Gouriérec

  • Ces "abribus" ont été détournés de leur fonction primordiale, ils n’abritent plus, pas de plan général du réseau bus, au profit du lobby internet. C est triste pour les élus qui ont pris cette décision qui va à l encontre des usagers .

  • Qu on m explique l interet d un abri qui n abrite QUE lorsque la pluie tombe bien droite.
    Aucune protection contre le vent froid d hiver et donc encore moins contre le vent + pluie.
    Mais effectivement, nous tablons sur une augmentation des températures avec la pollution parisienne en plus ;)
    Au début je croyait qu ils avaient oublié des vitres, mais non. Il parait que c est pour les fauteuils roulant, qu ils puissent passer plus facilement...

  • Dans le quartier du 14° Alésia René Coty , la plupart des nouveaux abribus affichent , mais ce n’est qu’un affichage, les panneaux indiquant les temps d’attente .... mais au moins la moitié ( statistique intuitive !) de ces panneaux ne fonctionnent pas ...
    Auprès de qui faut il demander un prompt rétablissement de cet affichage ?

    Cordialement

  • Je trouve comme beaucoup de monde, l’absence de plan du réseau stupide. Elle n’est pas compensée par l’existence de 2 plans de proximité ( un de la ville ,un de la ratp) qui ne permettent pas la possibilité de choisir un autre bus allant dans une autre direction ni par la possibilité de se connecter, la visibilité sur un smartphone etant bien moindre.

  • Je m’associe complètement aux autres critiques formulées plus haut, je regrette en particulier la disparition du plan des lignes de bus parisiens, les ouvertures trop hautes des panneaux de verre qui laisse passer vent et pluie et parfois même l’absence totale de côtés (gauche ou droite) par exemple sur la rue Ordener à Paris 18éme.
    ENCORE UN EXEMPLE DE DÉMOCRATIE DE FAÇADE !

  • je ne peux que confirmer les nombreuses critiques d’autres usagers j’ai écrit chez DECAUX bien évidemment silence total
    j’ai écrit à la mairie du 5ème ardt lettre en retour mais sans suite .Abri bus 47, place Monge abri au vent et à la pluie pas de banc ..a-t-on pensé aux personnes agées et aux handicapés ??auparavant nous avions des abris bien fermés , places assises et meme une cabine téléphonique .Les concepteurs ne sont pas les utilisateurs !!!!on peut continuer la liste serait longue
    abri 47 petit pont pas de banc meme étroitesse
    par contre abri 86 87 Sully Morland ou Cerisaie plus de luxe !!!! qui fait les choix ???
    je suppose que toutes ces réclamations seront sans effet mais l’espoir fait vivre !!!!!!

  • je prends au moins 6 bus par jour : cela est devenu une vraie galère.
    exemple : les Gobelins, arrêt du 83 : pourquoi avoir supprimer les sièges dans l’abribus ?
    Ganneron : toujours pas d’affichage des temps d’attente du 54 et 74.
    et j’en passe

  • Je ne peux que confirmer les constatations faites par les autres commentateurs : absence/insuffisance de bancs, ouverture à tous vents, plans de quartier inutilisables parce que mal orientés (le nord y est parfois ... au sud), affichage inexistant ou en panne.
    Les PMR prennent rarement le bus, car il y en a encore peu équipés de rampes et les anciens abris permettaient parfaitement l’accès à ces bus.
    Quant au ports USB, ils sont là non pas pour charger son téléphone, mais pour pouvoir se distraire en surfant dans l’attente de son bus, comme ça l’attention est détournée du temps d’attente.
    Ne pouvait-on pas commencer par remplacer les vieux poteaux - même pas connectés et sans bancs - encore très nombreux sur certaines lignes au lieu d’investir dans ces nonabribus ?

  • prise usb exposée à la pluie et à deux metres du banc .... ergonomie technocratique !

  • Depuis la première seconde où j’ai remarqué leur installation et été j’ai pensé que ces nouveaux abris bus assez jolis je le reconnais, protégeraient très mal des intempéries l’hiver qui allait suivre leur installation. Je constate que j’avais raison quand je vois le nombre de plaintes . Pire les nouveaux Abribus de Montmartre mon quartier, non même pas de paroi transversale comme dans les autres quartiers, ce qui est d’autant plus inexplicable d que les rues en hauteur de la Butte sont encore plus exposées au vent et à la plus pluie. Autant dire qu’ils ne servent à rien et ont coûté très cher. Félicitations aux décideurs et à l’architecte.

  • qui paie pour ces nouveaux abribus non justifiés car remplaçant des abris corrects et quasiment neufs ? JC ; Decaux, l’artiste marseillais qui a imaginé cette merveille, non, la ville de paris :... c’est à dire... les parisiens : tout cela pour être au froid et à la pluie mais tellement contents que cette "oeuvre d’art" ait été recompensée par le 1er prix du design ! par des "artistes-designers" qui n’ont jamais pris le bus de leur vie.
    Quels sont les décisionnaires ? vont-ils payer pour ce choix aberrant ?
    Les parisiens n’ont pas leur mot à dire, ils n’ont qu’à subir et payer : c’est un scandale (un de plus)...

  • Le cabinet du maire de l’hôtel de ville de Paris répond à ma réclamation que des associations indépendantes d’usagers ont été consultées ! À noter que l’accoudoir sur le banc est conçu davantage pour empêcher les SDF de s’y allonger. Idem pour l’abri lui même ouvert à tout vent et à la pluie. Conçu en dépit du bon sens. Mobilier anti SDF. Purement scandaleux.

  • Je viens de m’apercevoir d’une chose assez surprenante les bancs des abrisbus ne sont pas tous à la même hauteur
    ainsi l’abrisbus à Porte de Vincennes est plus bas (environ 5 cm) que celui de l’arrêt Marsoulan qui lui est pratiquement à la même hauteur que les bancs publics verts (ce sont les anciens bancs, les nouveaux installés sur les boulevards des Maréchaux et sur le Cours de Vincennes sont en acier et à ras du sol, personne à mobilité réduite, je ne peux m’y asseoir ils sont trop bas)
    Encore une aberration pourquoi ne pas avoir installer tous les bancs des abribus à la même hauteur ?
    Je me suis aperçue de cette différence en allant rentre visite à une amie à St Placide où je n’ai pas eu la même difficulté à m’asseoir qu’à Porte de Vincennes où tout comme moi, j’avais remarqué que des personnes âgées avaient du mal à s’asseoir !

  • Merci de faire suivre : JC Decaux - Mairie de Paris - Ratp

    Bonjour,

    L’"Abribus" comme son nom l’indique devrait nous abriter. Et bien non, il pleut, il vente...
    Les tableaux d’affichage en temps réel devraient nous informer. Et bien non ! Ils sont souvent HS ou en dehors du temps.
    Les plans de quartier devraient nous diriger. Et bien non ! Ils sont affichés à l’envers et nous indiquent une direction contraire (constaté dans plusieurs arrondissements de Paris, notamment le 18ème) et quand on remarque sur ce même plan la présence d’établissements ou d’institutions qui n’existent plus depuis plus de 20 ans... On s’interroge !
    Le nouveau slogan de la RATP "Demandez-nous la ville"... Rer, Métro, Bus, Tramway pour nous emmener où vous voulez" ; Oui ! Mais pas n’importe où et n’importe comment. Dominique

  • Ceux qui ont conçu ce nouvel "abri" bus n’ont certainement jamais attendu le bus !
    Ouvert à tous les vents et sans plan général de bus, alors que ce sont les 2 points de base pour créer un tel mobilier urbain... Alors oui, c’est joli. Mais encore faut il que ce soit pratique !!

  • à la station st Placide, pour 4 bus, 3 places assises seulement. Par contre 2 passages arrière qui ne sont pas justifiés car le trottoir est large donc par temps de pluie et vent on est trempés !

    il est vrai qu’un jour, un conducteur m’a dit avec humour
    "mais Madame les abris- bus c’était avant ! maintenant ce sont simplement des "arrêts de bus"...vous voyez bien, les gens sont trempés !

    d’autre part, beaucoup d’arrëts n’ont toujours pas d’indication d’horaire...combien d’années faudra-t-il pour finir les branchements ?

  • Je trouve les critiques sur la conception globale totalement infondée. Le design est très beau. L’information (mats et panneau SIG)bien meilleure. La protection au soleil en progrès. L’absence de coin protégé empêche les SDF de s’y installer. C’ est un argument motivé fondamental aujourd’hui ! Imaginez ce que ces arrêts bus deviendraient et deviendront si votre réclamation aboutit ! Des coins repoussants ! L’information en temps réel permet de s’éloigner un moment quand il pleut, de s’abriter sous un porche ou de marcher un peu à l’abri de votre parapluie en regardant les vitrines. Changez un peu vos habitudes moutonnières. Ne recréez pas de COIN par pitié.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.