Grand Paris Express et autres besoins : Pour une opération vérité sur les transports franciliens

Alors que des arbitrages de l’Etat sont attendus, l’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France souhaite faire part de ses constats et des priorités qui en découlent en matière de financement des infrastructures de transport en Ile-de-France.

Les constats

• Le projet du Grand Paris Express (GPE) est composé de tronçons dont tous n’ont pas la même pertinence. Son coût a été sous-évalué et son planning est plus politique que technique. Certaines gares de correspondance importantes pour la grande couronne ne sont pas financées (fiche 2)
• Les sociétés d’ingénierie et de BTP pourront difficilement faire face au lancement simultané des travaux de tous les tronçons du GPE
• La modernisation du réseau existant risque d’être ralentie faute de crédits. Ainsi il a déjà été demandé à la RATP de retarder des investissements indispensables pour les RER A et B
• Les Jeux Olympiques d’août 2024 auront besoin de transports robustes. C’est le réseau existant qui doit répondre à l’essentiel de cet impératif
• Plusieurs projets de transport (hors GPE) attendus de longue date manquent de financement, en particulier en grande couronne (fiche 1)
• D’autres projets nécessitent un arbitrage clair des pouvoirs publics, notamment le barreau ferroviaire de Gonesse (300 M€) et le prolongement de la ligne 11 du métro à Noisy-Champs (au moins 1 Md€) : soit ils sont abandonnés, soit il faut des engagements sur leur financement.

Nos préconisations

Pour le Grand Paris Express, donner la priorité au bouclage de la rocade ligne 15 et aux prolongements de la ligne 14, compte–tenu du trafic attendu et de l’effet de décharge du réseau existant.
Au vu de ces critères, la ligne 16 nous semble à réaliser en 2ème priorité. En contrepartie, le prolongement du T4 à Noisy-le-Sec peut constituer un progrès tangible pour la desserte de Clichy-Montfermeil.
Enfin, nous recommandons l’abandon des lignes 17 et 18 et leur remplacement par des projets plus légers, mieux adaptés aux besoins réels dans des zones peu denses.
La modernisation du réseau existant et les autres projets doivent être traités sur un pied d’égalité avec le Grand Paris Express. En 2013, le Nouveau Grand Paris avait alloué 2 Md€ de la SGP au réseau existant, somme désormais entièrement consommée. C’est pourquoi nous demandons l’affectation à ceux-ci d’une partie des crédits SGP suite aux économies réalisées dans le redimensionnement du projet GPE.

Consultez ici ce communiqué et nos fiches :
Fiche 1 : Projets dont le financement complet n’est pas assuré
Fiche 2 : les gares de correspondances ligne 15 / lignes Transilien non financées

jeudi 26 octobre 2017

Messages

  • Alors qu’un grand pôle de recherche et de formation est en train de se constituer sur le plateau de Saclay, lequel accueillera des dizaines de milliers d’étudiants, de chercheurs et de salariés du privé, il serait stupide d’abandonner la ligne 18.
    C’est une université d’excellence qui veut rentrer dans le top 20 des universités mondiales qui va naître dans les années à venir et qui sera amenée à accueillir nombre de chercheurs étrangers de renom. La France aura bonne mine, si, débarqués à Orly ou à Roissy, ceux-ci doivent prendre des transports vieillissants pour se rendre sur le plateau pour rejoindre Polytechnique, Centrale-Supélec, l’université Paris-Sud, le CEA, Agro-Paris-Tech, l’école normale supérieure Paris-Saclay ou les centres de recherche Danone et EDF, au lieu de voyager dans un métro moderne et confortable.
    Sans oublier que dans quelques mois, la France sera peut-être désignée pour accueillir l’exposition universelle de 2025 et que celle-ci se déroulera aussi sur le plateau de Saclay.

  • La ligne 16 est à faire d’ici les JO car il n’est pas question d’une nouvelle flambée de violence dans le 93 et elle a pour mérite de soulager les RER A et B des salariés de Marne La Vallée travaillant dans le secteur de la plaine de France (St Denis). Avantages, désengorger la capitale, ne plus renvoyer aux calendes grecques la desserte de Clichy Montfermeil.

    Les lignes 17 et dans une moindre mesure 18 sont inutiles (17) pour l’une et surdimensionnée pour l’autre (18) mais un transport ferré lourd à haute fréquence est nécessaire sur le plateau de Saclay et à St Quentin en Yvelines dont le réseau routier est saturé et la desserte en bus qui n’est pas à la hauteur de la fréquence des bus de la petite couronne. Franchement un ou deux bus par heure entre Massy et Versailles, c’est une blague lorsque l’on vient de la petite couronne où ce chiffre est multiplié à minima par trois.

    Enfin, sur la ligne 15 est, il y a sans doute trop d’arrêts de prévus et surtout les architectes seraient inspirés de revoir à la baisse la facture des stations de métro (c’est du grand délire), les cathédrales prévues.

  • Bonjour
    Je pense depuis le début que ce projet pharaonique est mal calibré.
    Habitant Noisy Champs je pense que la priorité aurait dû être donnée au doublement de la ligne Rer À
    mais bon..J’ai dès doutes sur la fréquentation prévisible.
    En attendant sur le quai du Rer À plus de sièges ni d’ abri côté Noisy direction Paris..
    De plus quand j’ai interrogé le correspondant du grand métro pour connaître le trajet sous terrain entre Noisy et Chelles on m’a répondu qu’on ne le connaîtrait qu’en 2018 !!! alors que les travaux de construction de la gare sont engagés.
    Des dizaines de beaux arbres ont été d’ores et
    déjà sacrifiés sans replantation contrairement aux promesses.

    Je me réjouis que l’idée du tram émerge enfin

  • Bonjour,

    Vous avez tout à fait raison, en particulier en ce qui concerne la ligne 18. Pourriez-vous cependant être plus précis sur la nature et l’ampleur des investissements à réaliser sur le réseau existant, notamment la calamiteuse ligne B ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.