Gare de Val-de-Fontenay : un réaménagement indispensable et urgent

Créée dans les années 70 en bordure d’une Zone à Urbaniser en Priorité, la gare de Val-de-Fontenay est devenue en quatre décennies le principal pôle multimodal de l’Est parisien, le deuxième d’Ile-de-France après celui de La Défense. Conçu pour un trafic bien plus faible que celui qu’il accueille aujourd’hui, certaines de ses installations ont atteint et dépassé leur seuil de saturation et pose des problèmes non seulement de confort pour les usagers, mais aussi de sécurité. A cet égard, il est significatif que les opérateurs soient contraints de fermer cette gare dans des circonstances de moins en moins exceptionnelles afin d’éviter les risques inhérents à une affluence excessive sur les quais et dans les escaliers de correspondance entre les RER A et E, occasionnant une perturbation majeure pour les 100 000 voyageurs qui fréquentent cette gare chaque jour.

L’évolution prévisible du trafic de ce pôle peut être qualifiée d’explosive avec une augmentation de + 70 % dans la décennie à venir.

Par ailleurs, si l’arrivée de la ligne 1 du métro apportera une alternative efficace aux usagers des lignes A et E se rendant à Paris, elle engendra aussi une augmentation du nombre de voyageurs en correspondance. Il en sera de même avec l’arrivée de la ligne 15 du Grand Paris Express et du tramway T1 prolongé de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay.

L’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France approuve donc le principe du réaménagement de la gare de Val-de-Fontenay afin de mettre ce pôle en conformité avec le rôle majeur qu’il joue dès à présent dans les transports franciliens et pour anticiper son rôle futur.

UN PREALABLE : LES ACCES OUEST

Etant donné l’importance des travaux envisagés, l’AUT / FNAUT Ile-de-France s’étonne que la création d’accès à l’extrémité ouest des quais du RER A à proximité de la place du général de Gaulle, ne soit pas proposée.
Des accès de ce type ont déjà été construits dans les gares de Vincennes et de Fontenay-sous-Bois. Ils ont permis d’améliorer la desserte des quartiers environnants et de mieux répartir les usagers sur les quais. A Vincennes, ils ont repoussé la date de saturation de l’accès principal.
Dans le cas de Val-de-Fontenay, en déchargeant la zone du bâtiment voyageur très congestionnée aux heures de pointe, ils faciliteraient aussi la réalisation des travaux de réaménagement de la gare.

UN CHOIX LOGIQUE : LE SCENARIO SOUTERRAIN

Etant donné le caractère de pôle multimodal de Val-de-Fontenay, la qualité des échanges doit primer sur toute autre considération. Dans ce contexte, le scénario souterrain qui évite aux usagers de devoir franchir des dénivelés importants nous parait préférable au scénario aérien.

Cependant, la réalisation et l’exploitation des deux souterrains proposés devront être particulièrement soignées en termes d’éclairage, de propreté et de sécurité afin qu’ils constituent une liaison agréable entre les différents moyens de transport et qu’ils contribuent à recoudre le tissu urbain fontenaisien.

RAPPROCHER LE TERMINUS DU TRAM T1

Le terminus du tram T1 prolongé de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay est provisoirement positionné avenue De Lattre de Tassigny à plus de 300 m du pôle intermodal. Cette distance est excessive et tout doit être ms en œuvre pour rapprocher ce terminus des autres moyens de transport en trouvant les configurations les plus adaptées. Ainsi, une réflexion sur l’implantation des voies d’arrière-gare doit déboucher sur une solution pénalisant le moins possible les usagers et ne détériorant pas la qualité des correspondances.

UNE GARE COMMUNE LIGNE 1 + LIGNE 15 COMPACTE ET EFFICACE

L’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France demande que la correspondance entre la ligne 1 et la ligne 15 du Grand Paris Express soir optimisée, malgré la présence de deux maîtres d’ouvrages différents (RATP pour la ligne 1 et Société du Grand Paris pour la ligne 15). Dans ce but, il nous parait nécessaire que cet ouvrage soit commun aux deux lignes et que sa réalisation soit confiée à un maître d’ouvrage unique qui réalisera simultanément les deux gares.
Ce dispositif a été utilisé avec succès pour la construction de la gare commune aux RER A (RATP) et D (SNCF) à Gare de Lyon.

En suivant l’exemple remarquable donné par cet ouvrage, il semble alors possible, étant donné la grande profondeur envisagée pour cette gare commune, de superposer les deux stations munies chacune d’un large quai central, afin :
• d’optimiser les temps d’échange entre la ligne 1 et la ligne 15,
• d’éviter la création d’une salle d’échanges « flipper » comme celle de Châtelet-Les Halles,
• de réduire le coût de cet ouvrage,
• de minimiser l’emprise du chantier et le volume des déblais à évacuer afin de limiter autant que possible les nuisances durant la phase chantier.

VAL-DE-FONTENAY : UNE URGENCE FRANCILIENNE

L’association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France tient à souligner l’urgence :

• du réaménagement du pôle multimodal de Val-de-Fontenay,
• du prolongement de la ligne 1 à Val-de-Fontenay, aujourd’hui prévu à l’horizon 2030,
• de la construction sans phasage de la ligne 15 Est de Saint-Denis – Pleyel à Champigny - Centre aujourd’hui programmée pour 2030.

Un nouvel horizon qui pourrait être fixé à 2025 pour les lignes 1 et 15 nous parait constituer un objectif réaliste.

samedi 1er avril 2017

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.